Études conso

Le magasin physique au cœur de l'achat de produits de bricolage jardinage

D’après l’étude Opinionway et Bonial “Les Français et la préparation d’achat de produits de bricolage jardinage”, les magasins physiques restent le choix principal des Français pour leur parcours d’achat de produits de bricolage et jardinage. Ce constat est nuancé en fonction des générations dont les cultures d’achats diffèrent, laissant une place plus ou moins importante au online dans leur stratégie d’achat.

 

 

Des parcours d’achat où prédominent encore les points de vente physiques

 

 

Les acheteurs de produits de bricolage et jardinage achètent encore principalement en magasin plutôt qu’en ligne (86% vs 47%). Le parcours d’achat est d’ailleurs pour trois quarts d’entre eux (77%) effectué uniquement en point de vente physique, de la phase recherche à l’acte d’achat. Un parcours d’achat complet en point de vente physique reste donc aujourd’hui le modèle prédominant, globalement deux fois plus répandu qu’un parcours d’achat intégralement en ligne (37%). 

 

Le magasin et le online peuvent également être complémentaires au stade de la préparation et de l’acte d’achat. 1 français sur 2 (51%) réalisent des recherches en ligne et achètent en magasin. Ils sont deux fois moins (22%) à avoir opté pour le parcours inverse (recherche en magasin et achat en ligne). Le online est donc clairement jugé plus intéressant en phase de repérage / sélection (gain de temps et d’énergie, possibilité en quelques clics de comparer un grand nombre de produits, …) et le magasin physique, en validation et finalisation de l’achat (confirmation de visu, évitement des déceptions, obtention immédiate du produit, …). Ce scénario semble être vécu comme celui procurant aux acheteurs le meilleur des deux mondes, online et physique. 

 

Enfin, 1 acheteur sur 7 (15%) a acheté ces catégories de produits sur une plateforme de vente de particulier à particulier.

 

Des cultures de recherche et d’achat profondément différentes

 

Selon les générations, des différences apparaissent. 

Les acheteurs les plus âgés sont les plus nombreux à compléter tout le parcours d’achat en magasin (cas de 79% des 50 ans et plus vs 74% des moins de 50 ans). 

 

Il convient toutefois de relever que les trois-quarts des classes d’âge les plus jeunes pratiquent aussi des parcours d’achat uniquement en magasin. Chez elles, les différents modes de recherche et d’achat coexistent. 

 

Les moins de 50 ans et, de façon encore plus marquée, les moins de 35 ans sont substantiellement plus nombreux à combiner les canaux online et physiques. 58% (62% des moins de 35 ans) font des recherches en ligne et concrétisent l’achat en magasin contre 43% des générations plus seniors. Les moins de 50 ans sont 32% (un taux qui culmine à 36% sur les moins de 35 ans) à avoir fait des recherches en magasin et acheté en ligne vs 12% des 50 ans et plus. 

 

La bascule intégrale du parcours d’achat en ligne est caractéristique des moins de 50 ans et, de façon encore plus flagrante, des moins de 35 ans. Ils sont ainsi respectivement 45% et 50% à avoir fait des recherches et acheté des produits de jardinage et de bricolage en ligne, contre 28% des 50 ans et plus. Ces pratiques sont aussi plutôt masculines (40% des hommes vs 33% des femmes). 

 

La densité des territoires, ruraux ou urbains est également un facteur de clivages. 

Les habitants de zones rurales sont nettement moins nombreux à mobiliser les deux canaux online et physique dans le même parcours d’achat alors qu’ils sont dans la moyenne nationale pour les parcours unicanal (intégralement en magasin ou complètement en ligne). Ils sont ainsi 46% à avoir fait des recherches en ligne et acheté en magasin et 19% à avoir fait des recherches en magasin et acheté en ligne vs respectivement 53% et 23% des habitants des agglomérations de 100 000 habitants et plus. 

 

Les Franciliens sont clairement les acheteurs les plus éclectiques : ils sont proportionnellement les plus nombreux à acheter des produits de bricolage et de jardinage en suivant tous les parcours d’achat, unicanal et multicanaux.

 

Des magasins physiques qui concentrent encore l’essentiel des achats de bricolage et de jardinage

 

 

Les acheteurs réalisent leurs achats très largement dans les magasins physiques (86%). Les trois-quart des acheteurs (75%) ont opté pour des enseignes spécialisées sur le bricolage et / ou le jardinage ; un quart (27%) vers une enseigne généraliste. 

 

Les achats en ligne, essentiellement via un site de e-commerce comme Amazon ou ManoMano (27%), sont effectués par un tiers des acheteurs (31%). De plus, 1 acheteur sur 20 s’est tourné vers des produits d’occasion en ligne (6%, via une plateforme de produits d’occasion). 

 

Une même proportion (6%) a acquis ces catégories de produits via une brocante ou une braderie. 

 

Au même titre que lors du parcours d’achat, il existe des différences notables en fonction des générations. En effet, les plus de 50 ans sont nettement plus nombreux à avoir concrétisé des achats de bricolage et de jardinage dans des enseignes physiques sur l’année écoulée que les plus jeunes (93% vs 81%). Les moins de 50 ans et, de façon encore plus marquée, les moins de 35 ans sont clairement plus nombreux à avoir opté pour des achats de produits de bricolage et de jardinage via des plateformes ou sites de e-commerce que leurs ainés (38% - 43% chez les moins de 35 ans – vs 23% chez les plus de 50 ans). 

 

Enfin, les hommes se démarquent comme étant significativement plus nombreux à réaliser leurs achats de bricolage et de jardinage via des plateformes ou sites de e-commerce (34% vs 27% des femmes).

 

Pour découvrir l'ensemble des résultats, n'hésitez pas à télécharger notre rapport d'étude complet.

 

New call-to-action

Marie Gallais
Marie Gallais

Content Marketing Manager

Envie d'en savoir plus ?

Recevez la newsletter Bonial France dès maintenant