Contactez-nous

Communiqué de presse

8 Français sur 10 prêts à changer d’enseigne alimentaire (Juin 2023)

Les consommateurs sont plus que jamais sensibles aux prix et promotions pour préparer leurs courses.

 

Bonial, entreprise de média et technologies pour le commerce, avec le concours d’OpinionWay, a souhaité dans un contexte inflationniste marqué par une tendance baissière, dresser un état des lieux du rapport des Français avec les enseignes alimentaires.

 

A cette occasion, Bonial a ainsi pu mettre en exergue le budget, les comportements d’achats et critères de choix des Français pour réaliser leurs courses alimentaires. L’étude met également en lumière les taux de fréquentation de ces points de vente ainsi que les enseignes préférées des consommateurs au regard de leur perception des prix, des promotions, de l’offre produits en magasin, de la proximité des points de vente mais aussi de l’expérience d’achat ou encore de l’image de marque.

 


 

Budget alimentaire des Français face à l’inflation : comportements et préparation d’achats

 

202306_CP_Bonial_Les Français et les enseignes alimentaires 2

 

Si le budget moyen des Français s’élève à 488€ par mois pour réaliser leurs courses alimentaires, force est de constater que la France se césure en trois catégories distinctes : 

1.    38% de la population dépense moins de 300€ chaque mois.
2.    Près de deux Français sur dix (19%) allouent de 301€ à 400€ à leur budget courses.
3.    Plus de quatre Français sur dix (42%) payent chaque mois entre 401€ jusqu’à plus de 500€ de courses alimentaires.

Les femmes et les jeunes ont un budget plus limité
Cet écart budgétaire s’avère tout aussi marqué lorsque l’on s’attache à comparer les différentes classes d’âges. 36% des 18-24 ans et 29% des moins de 35 ans dépensent mensuellement moins de 200€. Certes il s’agit là de foyers souvent moins peuplés. Mais à l’inverse, 48% des 65 ans et plus déboursent au moins 400€ ou plus chaque mois pour leurs courses alimentaires.
Autre point de différenciation, 22% des femmes ne peuvent allouer plus de 200€ à leur budget alimentaire contre 17% des hommes. En parallèle, changement de paradoxe au regard des budgets plus élevés, 28% des hommes dépensent tous les mois au moins 500€ pour leurs courses alimentaires contre seulement 21% des femmes.

Comportements d’achats face à la hausse des prix : le consommateur devient stratège
Alors que l’inflation a atteint en France 5,1% sur un an en mai dernier, les Français modifient leurs comportements pour optimiser leur pouvoir d’achat. Ainsi, 76% (+3pts vs 2022) d’entre eux s’adonnent à l’optimisation budgétaire et 65% (+6pts vs 2022) à la sobriété alimentaire. Concrètement, 36% (+1pt vs 2022) d’entre eux comparent davantage les prix, 35% (+5pts vs 2022) achètent plus en promotion, 27% (+5pts vs 2022) réduisent leur consommation de viande ou poisson et achètent davantage les marques de distributeurs (+8 pts vs 2022). Vous l’aurez compris, les Français multiplient les stratégies variées pour optimiser leur pouvoir d’achat et seuls 14% des consommateurs déclarent ne pas avoir l’intention de faire évoluer leurs comportements d’achat. Ces évolutions comportementales se ressentent notamment au moment de définir les critères prioritaires pour choisir leur enseigne alimentaire.

83% des Français distinguent au moins 2 critères très importants dans leur choix d’enseigne…
Au regard de l’ensemble des éléments présentés, le prix se place comme le premier des critères très importants pour 64% (-3pts vs 2022) des consommateurs avant de jeter leur dévolu sur une enseigne alimentaire. Juste derrière arrivent les promotions (52%, =2022) et le choix des produits (45%, - 11pts vs 2022).

… Mais quelles catégories de produits en promotion incitent les consommateurs à se rendre en magasin ?
La réponse à cette question dans le graphique ci-dessous. Vous remarquerez alors que les produits alimentaires du quotidien sont les premiers susceptibles d’attirer les consommateurs.

 

202306_CP_Bonial_Les Français et les enseignes alimentaires 3

 


 

Fréquentation : Leclerc prend le large

 

92% (+5pts vs 2022) des Français font leurs courses dans des grandes surfaces et 27% (+4pts vs 2022) se font livrer ou viennent les récupérer en Drive.

 

Avec 33% (+9pts vs 2022) de consommateurs français déclarant faire en majorité leurs courses dans ses points de vente, la firme de Landerneau E.Leclerc a réussi à recruter ou fidéliser de nombreux nouveaux clients à l’heure d’un contexte inflationniste marqué depuis plus d’un an. En effet, 11% des consommateurs déclarent avoir fréquenté cette enseigne pour la première fois depuis 12 mois.

 

Juste derrière, Carrefour (20%, =2022) et Intermarché (13%, +1pt vs 2022) viennent compléter le podium des enseignes fréquentées à titre principal.

 

202306_CP_Bonial_Les Français et les enseignes alimentaires 4

Fréquentation des enseignes, Lidl talonne Leclerc… mais recule

Plus de huit consommateurs sur dix (82%) se sont rendus dans plusieurs enseignes mais cette tendance décroît depuis l’an dernier à hauteur de 8 points.

Dans ce contexte, Leclerc prend la tête et devance avec 59% légèrement Lidl (54%, - 3pts vs 2022). Sur la troisième marche du podium, nous retrouvons Carrefour avec 54% (- 7pts vs 2022) des Français qui fréquentent cette enseigne. Seule l’enseigne E.Leclerc progresse dans ce trio de tête.

 

202306_CP_Bonial_Les Français et les enseignes alimentaires 5

 


 

Enseignes préférées des Français : Lidl dans le trio de tête

 

E.Leclerc s’impose (26,3%) dans le cœur et le ventre des Français. Carrefour (16,4%) accapare la seconde marche du podium et Lidl (11,5%) consolide sa place dans le trio de tête. L’enseigne d’outre-Rhin de hard discount optimise en effet son maillage territorial depuis plus d’une décade et le contexte inflationniste conforte le positionnement des Hard-Discounters.

 

202306_CP_Bonial_Les Français et les enseignes alimentaires 6

 

Dans le détail, E.Leclerc s’impose sur les critères Image Promotion (7,2) et Offre de Produits (7,7) et Image de marque (7,2).

De son côté, Lidl conforte depuis désormais deux ans sa position dans le trio de tête en demeurant leader de l’Image prix (7,4) et de la proximité (7,5).

 

Expérience d’achat, les enseignes spécialisées se détachent

Si les enseignes généralistes se détachent dans le cadre de ce classement, force est de constater que d’autres plus spécialisées tirent leur épingle du jeu en proposant une expérience d’achat appréciée des consommateurs. Dans ce domaine, Picard (7,7) et Biocoop (7,6) font la différence et coiffent au poteau Thiriet (7,5).

 

Image de marque, les enseignes spécialisées font la différence

L’image de marque ne s’impose pas comme le premier critère de choix d’une enseigne. Pour autant, la première place de cet item statutaire se voit occupée par E.Leclerc (7,2) à égalité avec Biosoop. Juste derrière, La Vie Claire (7,1) grimpe sur la seconde marche du podium.

 

Le graphique ci-dessous permettra de mieux comprendre le classement général des enseignes alimentaires préférées des Français.

 

202306_CP_Bonial_Les Français et les enseignes alimentaires 7

 


 

Préparation d’achat : le digital supplante le papier, les prospectus Lidl sont les plus consultés

 

202306_CP_Bonial_Les Français et les enseignes alimentaires 8

 

     
Alors que 73% des Français désirent être informés des promotions par une source digitale contre 53% par une source papier, la préparation d’achat signe le retour en grâce de l’e-mail. 
En effet, force est de constater que 41% des consommateurs souhaitent s’informer des prix et offres promotionnelles des enseignes alimentaires via ce canal. 40% préfèrent le catalogue en boîte aux lettres, 28% les sites web ou applications des enseignes et 23% les sites web ou applications mobiles regroupant les prospectus, catalogues et offres promotionnelles.

 


 

Méthodologie

 

  • Échantillon de 5186 acheteurs de produits alimentaires au moins une fois par mois, issu d’un échantillon de 5267 Français âgés de 18 ans et plus, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus
  • L’échantillon a été interrogé par questionnaire auto-administré en ligne sur système CAWI (Computer Assisted Web Interview).
  • Les interviews ont été réalisées du 22 au 30 mai 2023.
  • L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères d’âge et de région de résidence.

 


 

Contact Presse

 

Dimitri HOMMEL-VIKTOROVITCH

Dimitri.hommel@heroiks.com

06 98 20 77 12

 


 

Fichiers attachés

Courses alimentaires
L'image prix des enseignes alimentaires à l'heure du confinement
24 avril 2020
Grande consommation
Les Français et les enseignes alimentaires
30 août 2021
Courses
La préparation d'achats alimentaires en magasin en 2020
15 décembre 2020

A propos de Bonial

Pionnier et leader du drive-to-store en Europe, Bonial reconnecte les consommateurs avec les magasins depuis plus de 10 ans en permettant aux enseignes de communiquer leurs offres dans l’univers digital.

 

La plateforme Bonial combine un réseau d’audience qualifiée, des données de ciblage propriétaires ainsi qu’une technologie permettant de personnaliser et diffuser les offres de chaque magasin sur le digital.

 

En Europe, plus de 400 grandes enseignes font confiance aux 350 collaborateurs de Bonial pour renforcer l’attractivité de leurs points de vente.