Sustainable Retail

Grande distribution : 7 initiatives éco-responsables engagées récemment en France

L’enjeu environnemental est aujourd’hui présent dans tous les esprits, celui des consommateurs mais aussi celui des distributeurs qui doivent désormais revoir l’ensemble de la chaîne de fabrication des produits mais aussi la façon de les acheminer et de les distribuer dans les hyper et supermarchés. L’objectif : réussir à diminuer au maximum leur empreinte carbone.  

 

71 % des Français considèrent avoir une consommation responsable (source YouGov) et la consommation alimentaire à domicile est en baisse : - 1,2 % en volume en 2019 (source Kantar). L’ère de l’hyperconsommation est donc révolue et la qualité est désormais privilégiée à la quantité par les consommateurs. Ces derniers attendent des marques qu’elles soient également engagées : qualité des produits mais aussi actions en faveur de la préservation de leur santé et de l’environnement : près des deux tiers des consommateurs dans le monde (62%) préfèrent effectuer leurs achats auprès d'entreprises qui défendent leurs valeurs et leurs convictions personnelles (source Accenture). Les acteurs de la grande distribution ont donc un rôle important à jouer dans une plus grande accessibilité de produits du quotidien de qualité et à prix juste. Les distributeurs doivent apporter des réponses concrètes aux arbitrages quotidiens qu'on à faire les foyers comme - je veux du bio mais aussi ménager mon porte-monnaie et faire plaisir aux enfants. Alors quelles sont les dernières initiatives engagées par les acteurs de la grande distribution en faveur d’une réduction de l’empreinte carbone ?

 

LIDL ouvre un magasin qui répond aux normes énergétiques durables 

 

LIDL Chilly Mazarin

 

Dans la continuité de la montée en gamme de l’enseigne et de son repositionnement comme supermarché de proximité, LIDL a inauguré ce mercredi 29 janvier un nouveau magasin à Chilly-Mazarin dans le 91. Spacieux (999 m2), le supermarché a été pensé pour améliorer le confort des clients et des collaborateurs tout en adoptant une politique énergétique durable. Cela se traduit notamment par l’installation de 1 200 m² de panneaux photovoltaïques, d’éoliennes et d’un éclairage 100% LED et adaptatif. Il y a aussi deux ruches, un potager partagé et une façade végétalisée qui sera arrosée grâce à un système de récupération des eaux de pluie. Ainsi, consciente de son empreinte écologique, l’enseigne a utilisé des matériaux durables et des équipements basse consommation.

 

Carrefour lance une saison 2 de son programme “Act For Food” 

 

Carrefour Act for Food

 

Deux ans après le lancement du programme Act for Food, Carrefour signe une nouvelle campagne pour réaffirmer sa mission en faveur de la transition alimentaire. Il s’agit de sensibiliser les consommateurs aux actions qu’ils peuvent mettre en place : acheter des fruits de saison etc. mais aussi celles menées par l’enseigne : soin dans la composition des produits, relation de proximité avec les producteurs, préférence aux éco-emballages etc. La campagne se compose d’un film TV, lui-même créé à partir d’ images ”recyclées”,, piochées dans des banques d’images, soutenu en parallèle d’une campagne presse et d’un dispositif web depuis le 27 janvier. Pour amplifier son message, Carrefour s'est également associé à la chaîne M6 qui a lancé sa première "Semaine Green" du 26 janvier au 2 février 2020 en parrainant des éditions spéciales des émissions comme Capital,Turbo, Familles Extraordinaires, Tout le monde chante pour la planète etc. Enfin, Carrefour a lancé sur 6play, une série documentaire inédite intituléeAlimentation, on change tout “. Construite en six épisodes de sept minutes, elle retrace l'origine de notre système alimentaire et envisage les solutions futures pour le rendre durable et responsable. 

 

E.Leclerc s’engage pour réduire l’utilisation du plastique dans les produits Marque 

 

 

Marque Repère, MDD de l’enseigne, supprime progressivement le plastique superflu de ses produits. Cela se traduit par trois engagements : la suppression du plastique quand c’est possible, son remplacement ou en limiter les impacts notamment grâce à du plastique recyclé. Parmi les actions déjà menées, on peut citer que plus de 2 millions de fourchettes plastiques ont été enlevées des salades et plats à emporter, soit une réduction de 7,2 tonnes de plastique en moins d’un an. Le plastique a également été enlevé de toutes les lingettes (pour bébé, pour le ménage etc) et remplacé par une composition 100% végétale : là aussi, c’est une économie de 820 tonnes de plastique sur une année. Enfin, les bouteilles de jus de fruits Jafaden et Bio Village intègrent désormais jusqu’à 50% de plastique recyclé (830 tonnes de plastique vierge évité sur un an) et la distribution en vrac de nombreux produits bio a été mise en place pour éviter les emballages plastiques. “Nous repensons l’ensemble des emballages de nos 6000 produits Marque Repère afin d’identifier ceux pour lesquels il serait possible de supprimer purement et simplement certains éléments en plastique, sous réserve qu’ils ne contribuent pas à une fonction essentielle (protection, conservation, etc…)”, peut-on lire sur le site reduisonsleplastique.leclerc.

 

Casino ouvre une déclinaison bio de ses magasins de proximité : Casino #Bio 

 

4 Casino BIo 2

 

Le distributeur vient d'inaugurer un premier Casino #Bio de 216 mètres carrés en région parisienne, à Issy-les-Moulineaux (92). L’objectif pour l’enseigne est de décliner une version bio de son modèle de supermarché de proximité. Les clients peuvent ainsi y trouver des marques spécialistes du bio (Jardin Bio, Terre et Céréales, etc.),  des déclinaisons bio de grandes signatures (Panzani, Rana, Andros, etc.) ainsi que les MDD Casino et Leader Price qui ont une large présence en linéaires pour rendre l'offre plus accessible. L’aspect serviciel n’est pas en reste puisqu'une caisse automatique a été installée pour que le magasin puisse rester ouvert le soir, entre 20 heures et minuit (hors vente d’alcools).

 

Monoprix stoppe la diffusion de prospectus papier 

 

En 2019, l’enseigne a décidé d'arrêter totalement à la distribution de ses prospectus papier face au constat qu’une grande part est jetée sans même être lue. Une action qui permet d’économiser 2400 tonnes de papier par an. Monoprix a ainsi souhaité faire évoluer sa communication en faisant désormais appel à la digitalisation de ses supports promotionnels et relationnels, une démarche plus respectueuse de l’environnement : l'impact écologique du prospectus digital est 14 fois inférieur à celui du papier (source Human & Green Consultants pour Bonial). Je me réjouis de cette décision qui renforce notre posture de responsabilité sociétale ainsi que la préférence de marque, avait déclaré Florence Chaffiotte, Directrice Marketing et Innovation de Monoprix. Cet engagement permet ainsi à l’enseigne de participer à la préservation des forêts, à une moindre consommation d’eau et la diminution des transports et émissions de CO2 en diminuant l’utilisation du papier. Les catalogues sont depuis accessibles via l’application mobile Monoprix & moi mais aussi via des sites web et applications partenaires spécialisées comme... Bonial ;-)

 

Monoprix sur Bonial

 

LIDL met en place l’Opération zéro-gaspillage 

 

Afin de lutter contre le gaspillage alimentaire et notamment celui des produits frais, l’enseigne a chargé pour chaque magasin un responsable fraîcheur de contrôler chaque jour la qualité des denrées rapidement périssables. Celles-ci sont regroupées en cagettes de 5 à 7 kg de fruits & légumes, plantes et fleurs et de pain qui sont ensuite vendues à 1€ en supermarché. La moitié de la somme récupérée est ensuite reversée aux Restos du Cœur pour participer au financement de projets locaux : acquisition de camions frigorifiques pour assurer les ramasses, réaménagement des locaux associatifs, etc. Partenaire principal des Restos du Cœur depuis 2016, cette initiative permet à LIDL d'éviter le gaspillage, de réduire les déchets, de satisfaire la clientèle et de soutenir les Restos du cœur. Entre 2016 et 2019, cette opération a représenté plus de 9,5 millions de cagettes vendues, soit près de 4,8 millions d’euros récoltés pour les Restos du Coeur et plus de 47 000 tonnes de biodéchets évités, soit une moyenne de 32 tonnes par supermarché.

 

Zéro Gaspi Lidl

 

E.Leclerc met en place des automates de récupération des bouteilles en plastique 

 

Plus d’une trentaine d’hypermarchés E.Leclerc d'Occitanie et d'Île-de-France ont installé des automates de récupération des bouteilles en plastique : les clients y glissent leurs bouteilles usagées et sont créditées de 1 à 2 centimes par bouteille sur leur carte de fidélité. Ainsi, avec ce retour de la consigne, l’enseigne montre qu’il n’y a pas de petits gestes pour sauver la planète. Une action qui s’inscrit aussi dans le Mouvement E.Leclerc mené depuis plus de 20 ans contre la pollution plastique et pour la protection de la nature. Le plus : les clients peuvent faire le choix de donner ces quelques centimes à une association, dont la Fondation pour la Recherche contre Alzheimer ou La Ligue contre le Cancer. Pour mettre en place ce dispositif, E.Leclerc s’est appuyée sur l’entreprise Cycleen, leader sur le secteur des automates. 

 

Et vous, quelle action éco-responsable allez-vous initier en 2020 ?

 

CTA - Blog Post - Business case Carrefour

Fabien Dutrieux
Fabien Dutrieux

Senior B2B Marketing Manager

Envie d'en savoir plus ?

Recevez la newsletter Bonial France dès maintenant