Études conso

Le prix au centre de la décision d'achat de produits de bricolage et jardinage

L’étude “Les Français et la préparation d’achat de produits de bricolage jardinage” réalisée par OpinionWay pour Bonial dévoile des acheteurs exigeants et avertis. La décision du lieu d’achat de produits de bricolage et jardinage est prise selon un faisceau de critères nombreux. L’attractivité des enseignes de bricolage et de jardinage dépend essentiellement du choix, des prix ainsi que de la facilité d’accès et de l’agrément de l’expérience d’achat qu’elles offrent.

 

Les Français et la préparation d'achat de produits de bricolage jardinage

 

Les acheteurs de produits de jardinage et de bricolage se caractérisent par leurs nombreuses exigences. En effet, chacun des 7 critères de choix évalués pour choisir le lieu de réalisation de ses achats de bricolage et de jardinage est jugé important par 7 acheteurs sur 10 a minima. 

 

4 critères prédominent : le choix des produits, les prix, la facilité d’accès au magasin depuis son domicile et l’agrément de l’expérience d’achat sont ainsi considérés importants par 9 acheteurs sur 10 et plus (respectivement par 96%, 94%, 91% et 90%). L’importance accordée au prix est encore renforcée par celle portée aux promotions (jugées importantes par 84% des acheteurs). Celle donnée aux délais de livraison / retrait (critère important pour 81%) résonne avec l’importance donnée à la fluidité de l’expérience d’achat en magasin. L’image de la marque s’avère comparativement le critère auquel le moins d’acheteurs attachent de l’importance (72%). 

Les femmes s’avèrent proportionnellement plus nombreuses que les hommes à accorder de l’importance aux prix et aux promotions (respectivement 96% vs 93% et 88% vs 79%), à la facilité d’accès au magasin (93% vs 89%), à l’expérience d’achat en points de vente physiques (92% vs 87%), aux délais de livraison / retrait (83% vs 78%) ainsi qu’à l’image de marque (74% vs 69%). Les acheteuses se positionnent ainsi globalement de façon encore plus exigeante que les acheteurs. 

Les 35 ans et plus considèrent les prix et les promotions plus importants que les plus jeunes (respectivement 96% vs 89% et 84% vs 80%). Cependant, le moindre intérêt des 65 ans et plus pour les promotions mérite d’être relevé (77% seulement les jugent importantes). 

 

Un intérêt pour les informations tarifaires prédominant mais non-exclusif 

Survey - Les Français et la préparation dachat de produits de bricolage jardinage VF_Page_12

 

Les informations tarifaires suscitent l’intérêt du plus grand nombre d’acheteurs puisque 9 sur 10 (90%) d'entre eux souhaitent être informés des prix et offres promotionnelles des enseignes de jardinage et de bricolage. Cette avidité pour les informations tarifaires est encore confirmée par le fait que le prix ressort comme l’information recherchée du plus grand nombre d’acheteurs (68%). De plus, 1 acheteur sur 2 (48%) est à l’affût de promotions et offres intéressantes. 

La disponibilité en stock des produits ressort ensuite comme la deuxième information la plus recherchée des acheteurs (49%). Cet indicateur souligne une culture de l’instantanéité très prégnante, avec des acheteurs en quête de satisfaction immédiate de leurs besoins ou envies. 

 

Les caractéristiques techniques des produits sont ensuite les informations les plus consultées, par 4 acheteurs sur 10 (39%). Un quart des acheteurs recherche des informations sur les matériaux (26%).

 

Les acheteurs recherchent davantage les avis des consommateurs que des informations sur la marque (23% vs 18%), signe que la réassurance vient aujourd’hui davantage d’autres clients. 1 acheteur sur 5 (21%) est en quête d’inspiration et d’idées. 

Les femmes sont substantiellement plus nombreuses que les hommes à rechercher des informations sur les promotions (50% vs 45%) ainsi que de l’inspiration et des idées (25% vs 16%). Les hommes en revanche sont significativement plus nombreux à être en quête d’informations techniques sur les produits (44% vs 35% des femmes) et sur les marques (22% vs 15%). 

Les 35 ans et plus apparaissent davantage que les plus jeunes en recherche d’informations sur le prix, la disponibilité en stock, les promotions et les informations techniques (de 14 à 21 points de plus, selon les items). Leur plus grand engagement sur le terrain du bricolage et du jardinage explique certainement ces dispositions. 

Les moins de 35 ans se montrent plus demandeurs d’avis de consommateurs, de vidéos de démonstration de produits ainsi que d’informations sur l’empreinte carbone des produits (de 4 à 9 points de plus que les générations plus âgées). 

Les Franciliens sont nettement moins nombreux à rechercher des informations sur les prix et promotions (5 à 7 points de moins que la moyenne).

Les acheteurs dépensant le plus pour des produits de bricolage et de jardinage sont les plus nombreux à rechercher tous les types d’informations. Ainsi, ceux consacrant plus de 200 € annuel au bricolage et ceux dédiant plus de 200 € annuel au jardinage sont de 4 à 27 points de plus que ceux dépensant 200 € ou moins sur ces postes à rechercher différents types d’information. La différence d’enjeux explique naturellement ces écarts très marqués.

 

Près d’1 acheteur sur 2 préfère des produits économiquement et environnementalement responsables 

 

Une large moitié des acheteurs fait sciemment de son achat de produits de bricolage ou de jardinage un acte engagé. Ainsi, 57% privilégient des produits respectueux de l’environnement, 57%, des produits européens et 65%, des produits français. Cet engagement est toutefois tempéré par le fait que globalement seul 1 acheteur sur 6 préfère ‘systématiquement’ ces types de produits (les autres s’en tiennent à le faire ‘souvent’). 

Une part, certes minoritaire mais non négligeable de la population, se penche aujourd’hui sur des informations relatives à la responsabilité sociale et environnementale des produits. Ainsi, 23% des acheteurs cherchent à s’informer sur l’origine des produits, 15% sur les normes ou certifications environnementales, 13% sur les possibilités de réparer le produit et 5% sur l’empreinte carbone. 

Les moins de 35 ans sont clairement plus nombreux à déclarer privilégier des produits respectueux de l’environnement que leurs aînés (63% vs 55% des 35 ans et plus) et à rechercher des informations sur l’empreinte carbone (10% vs 4%). 

 

Les acheteurs multiplient les sources d’informations avant un achat de produit de bricolage ou jardinage

 

Survey - Les Français et la préparation dachat de produits de bricolage jardinage VF_Page_14

 

L’utilité des informations disponibles en magasin est la plus largement reconnue, soulignée par plus de 8 acheteurs sur 10 (85% exactement). Celle accordée aux conseils de proches et aux moteurs de recherche s’équilibre : plus des trois-quarts des acheteurs estiment ces sources utiles (78% pour chacune d’elles). Qu’ils soient papier ou en ligne, l’utilité des catalogues, guides et prospectus est élevée, étant reconnue par plus de 6 acheteurs sur 10 (respectivement 67% et 63%). Le support papier pour ce type d’information bénéficie donc d’un léger avantage. Le score d’utilité des sites web ou applications mobiles de distributeurs surclasse légèrement celui enregistré par les sites web ou applications mobiles de marques (62% vs 59%) et est très proche de celui obtenu par les vidéos (61%). 

Les sources d’informations spécialisées recueillent des scores d’utilité comparativement plus modestes. Globalement, la moitié des acheteurs valide leur utilité (respectivement 49% pour les émissions spécialisées, 48% pour la presse et les magazines spécialisés, 47% pour les blogs ou forums spécialisés). Ainsi, pour les achats de produits de jardinage et de bricolage, l’expertise est proportionnellement valorisée par moins d’acheteurs que bien d’autres sources d’informations. 

Les réseaux sociaux et influenceurs sont des sources d’informations utiles pour un quart des acheteurs (27%). 

Les femmes sont de 7 à 11 points plus nombreuses que les hommes à estimer utiles les conseils des proches, les catalogues / guides / prospectus papier, les émissions spécialisées, la presse spécialisée et les réseaux sociaux / influenceurs. 

Les moins de 50 ans sont significativement moins nombreux que leurs aînés à juger utiles les informations disponibles en magasin (83% vs 87%) mais nettement plus nombreux (de 7 à 29 points) à considérer utiles les sites web ou applications mobiles de distributeurs ou de marques, les vidéos, tous les supports spécialisés ainsi que les réseaux sociaux / influenceurs. Être né, avoir grandi ou commencé sa vie d’adulte avec internet et les nouvelles technologies 

 

Les acheteurs plébiscitent le digital pour accéder aux informations relatives aux prix et promotions

 

Survey - Les Français et la préparation dachat de produits de bricolage jardinage

 

Les sources numériques prennent l’ascendant : ce sont elles que les acheteurs préfèrent pour être informés sur les prix et offres promotionnelles des enseignes de jardinage et de bricolage. 

En effet, les deux tiers des acheteurs (68%) souhaitent être informés des prix et offres promotionnelles des enseignes de bricolage et de jardinage via des supports numériques (par email pour 37%, sur les sites web et applications mobiles des enseignes pour 26%, sur des sites web ou applications mobiles qui regroupent des prospectus, catalogues et offres promotionnelles des enseignes pour 19%). 

Près de 6 acheteurs sur 10 (56%) souhaitent être informés via des supports papier (par des catalogues ou prospectus papier dans la boîte aux lettres pour 42%, via des catalogues ou prospectus papier disponibles en magasin pour 31%). 

Sur ce point encore, le gap générationnel est fort. Ainsi, les moins de 50 ans sont nettement plus nombreux que leurs aînés à préférer être informés des prix et offres promotionnelles des enseignes de jardinage et de bricolage via des supports numériques (73% vs 64% des plus seniors). Les 50 ans et plus demeurent plus adeptes du support papier ( 64% d’entre eux le préfèrent contre 48% des moins de 50 ans). 

 

Pour découvrir l'ensemble des résultats, n'hésitez pas à télécharger notre rapport d'étude complet.

 

New call-to-action

 

Fabien Dutrieux
Fabien Dutrieux

Envie d'en savoir plus ?

Recevez la newsletter Bonial France dès maintenant