RSE

Réparer plutôt que jeter : 5 initiatives remarquables dans le retail !

L’ère de la consommation jetable est révolue ! La vaisselle en plastique à usage unique vient d’être interdite et les consommateurs modifient progressivement leurs habitudes au quotidien dans une perspective de “zéro déchet”. Dans cette même logique, les retailers s’engagent donc dans de nouvelles initiatives qui favorisent la réparation en magasin et l’allongement de la durée de vie des équipements. Découvrez 5 initiatives remarquables de retailers, lancées pour favoriser une consommation plus durable et éco-responsable. 

 

Objectif zéro déchet : une perspective qui nécessite encore des efforts !

 

En France, chaque année, un habitant produit 354 kg d’ordure ménagère (1), ce qui représente notamment près de 500 millions de vêtements jetés par an (2) et plus de 400 000 tonnes d’électroménagers alors que 40% du gros électroménagers trouvé en déchetterie est réparable et réutilisable (1). Pourtant, les Européens sont prêts à faire bouger les choses et notamment à réduire le gaspillage, à moins jeter et à réparer leurs objets (87% des répondants de l’Observatoire Cetelem de la Consommation 2020 (3)). Ainsi, même si certaines limites sont encore à prendre en compte, comme celle que les Français ne réparent pas leur équipement si la réparation coûte plus de 30% du prix de l’appareil (1),les mentalités changent tout de même et le poids des déchets par habitant tend à diminuer chaque année (diminution de 4,6% depuis 2007 (1)) ! Alors, comment les retailers s’engagent à leur tour, en magasins, dans cette économie de la durabilité pour inciter leurs clients à ne pas jeter leurs objets mais plutôt à les réparer ?

 

1 Darty

#Electroménager Darty Max : le nouveau contrat de confiance de Darty

 

Darty a dévoilé fin 2019 un Nouveau Contrat de Confiance, destiné à servir la durabilité des produits. Il comprend deux nouveautés majeures : d’une part, une étiquette “ choix durable par Darty” qui est désormais apposée sur certains produits jugés fiables et facilement réparables. Cette sélection est établie grâce aux données remontées du service après-vente de l’enseigne qui a une vision des appareils qui tombent le moins souvent en panne. La deuxième nouveauté est la mise en place d’un service de réparation innovant nommé Darty Max. Il s’agit d’un abonnement annuel de 9,99 € par mois avec un engagement sur douze mois qui permet aux clients de faire réparer une grande majorité de leurs appareils électroménagers (lave-linge, frigo, four, lave-vaisselle etc.) et ce, quel que soit le lieu d’achat (Darty ou non) et pendant les quinze années suivant l’achat. Les clients bénéficient également d’une assistance téléphonique prioritaire et l’intervention à domicile est réalisée dans les 24h.

 

2 Balzac

 #Mode Les ateliers Toujours Plus Responsable (TPR) de Balzac Paris

 

La marque de mode et d’accessoires Balzac Paris a dans son ADN l’engagement pour une mode plus responsable : utilisation des chutes de tissus pour créer de nouvelles collections, pièces en édition limitée pour limiter le gaspillage etc. Une grande part des ventes se fait majoritairement en ligne mais bien souvent la marque organise aussi des boutiques éphémères dans différents lieux en France. C’est l’occasion pour la marque de rencontrer physiquement ses clientes mais aussi d’aller plus loin que la simple relation marchande en organisant différents ateliers plus expérientiels. Il peut s’agir d’ateliers DIY pour créer un chouchou par exemple mais aussi, dans une démarche de sensibilisation à la durabilité des produits, des ateliers éco-responsables, pour apprendre à bien prendre soin de son vêtement, recoudre un bouton ou rapiécer une chemise. Un démarche qui permet ainsi d’utiliser la matière première qu’est le tissu jusqu’au dernier métrage !

 

3 Decathlon

#Sport Les ateliers Decathlon

 

Decathlon s’est donné pour mission d’accompagner chaque personne dans sa pratique sportive. Ainsi, l’enseigne, consciente de l’attachement que chacun peut avoir avec son matériel sportif, a mis en place des ateliers de réparation pour les différents équipements : vélos, skis mais aussi appareils de fitness, de plongée ou encore d’équitation. Les réparations sont payantes et effectuées par des techniciens experts. Dans certains magasins, il y a aussi un espace en libre service où les clients peuvent effectuer de petites réparations en toute autonomie comme changer une chambre à air  : il suffit d’acheter la pièce en magasin et d’effectuer ensuite la manipulation sur place. Enfin, en 2016, Decathlon avait aussi organisé de façon plus ponctuelle, un évènement nommé “Second Life” dans son magasin de Passy en Haute-Savoie avec la marque Quechua. La marque s’engageait alors à réparer gratuitement le matériel outdoor ramené sur place pendant quatre jours. Pourquoi alors ne pas avoir réitéré l’expérience ? Il semble que la marque se soit plutôt tournée vers des actions qui accompagnent l’achat de seconde main (lien vers article précédent).

 

4 WEFIX

#Hi-Tech Des corners WeFix chez la Fnac et Darty

 

Fnac Darty a racheté la start-up WeFix fin 2018 qui est spécialisée dans la réparation express de smartphones et de tablettes : 98% des pannes sont réparées en vingt minutes en moyenne et sont garantie un an. Ceci permet au groupe d’installer des corners au sein des magasins des deux enseignes. Le service se positionne ainsi sur le parcours client, au moment où le consommateur hésite entre faire réparer son appareil ou en acheter un neuf, ce qui peut l’inciter d’abord à tenter la réparation. Autre avantage, celui du gain de temps : pendant que l’appareil s’offre une seconde vie, les clients peuvent effectuer d’autres courses en magasin et c’est l’opportunité pour le retailer de réaliser des ventes additionnelles.

 

5 Patagonia

#Mode Le “ Worn Wear Tour” de Patagonia

 

Patagonia, marque spécialisée dans les vêtements de sport d’hiver, organise chaque année depuis cinq ans “Worn Wear Tour”. Un camion au couleur de la marque sillonne ainsi les routes d’Europe pour s'arrêter dans les stations de ski et proposer la réparation gratuite des grosses pièces d’hiver : anoraks, polaires etc.(marque Patagonia ou autres). Les utilisateurs peuvent ainsi faire raccommoder, rapiécer ou réimperméabiliser leurs équipement . La marque propose aussi dans ses magasins la collecte des vêtements qui ne sont plus utilisés ou réparables : depuis 2005, 82 tonnes de vêtements ont été repris afin d'être recyclés.

 

L’essor de corners ou des ateliers de réparation dans les magasins fait partie intégrante de la mutation des points de vente qui se transforment peu à peu en véritables lifestores : lieux de shopping mais aussi nouvelles destinations de rencontres et d’expériences singulières. Une tendance qui tend donc à s’inscrire de façon durable pour participer à une consommation plus responsable et raisonnée.

 

Sources : (1) Ademe, (2) Faguo, (3) Observatoire Cetelem de la consommation 2020 :14 200 personnes interrogées dans 15 pays européens.

 

 

CTA - Blog Post - Business case Carrefour

Fabien Dutrieux
Fabien Dutrieux

B2B Marketing Manager

Envie d'en savoir plus ?

Recevez la newsletter Bonial France dès maintenant