First party data

Définition First Party Data 

 

Il existe trois catégories de données utilisées dans le cadre des campagnes publicitaires digitales. Ces trois catégories sont les données First Party, Second Party  et Third Party.

C’est à dire que celles-ci ont, par exemple, été collectées via des cookies actifs sur leurs sites Web, des données CRM,  de leurs applications mobiles ou des données d’achat en magasin. Ces données sont créées et stockées par l’annonceur au contraire des  Second Party Data et Third Party Data qui sont acquises par un intermédiaire. 

 

Comment collecter des First Party Data ? 

 

Les cookies : on ne vous l’apprend pas, les cookies internet et mobiles sont partout sur les sites internets modernes et sur les applications mobiles. Ces petits bouts de code au nom évocateur sont d’une utilité marketing redoutable. Ils permettent de collecter des données sur les utilisateurs, notamment les sources du trafic, le temps moyen de leur session, les pages consultées… Une multitude de cookies sont utilisés par le service marketing pour analyser le moindre fait et gestes de ses utilisateurs et pouvoir ajuster leurs sites internet et applications mobiles en fonction. 

 

Les données CRM : Le CRM ou plus communément appelé base de donnée utilisateurs, est un outil dit “offline” qui regroupe toutes les données collectées sur le terrain. Par terrain nous entendons les salons, événement clients, cartes de fidélités… Initialement offline, le CRM peut devenir online avec la méthode du CRM onboarding et devient alors une source fiable de données utilisateurs.

 

Les données d’achat en magasin : Les distributeurs ont à leur disposition une mine d’informations à leur disposition lors du passage en caisse en magasin. Les produits les plus populaires, les retours sur une promotion, les top marques… sont autants de données que le distributeur a à sa disposition. Avec la carte de fidélité, celui-ci peut également obtenir (anonymement) le panier moyen, le nombre d’articles par panier, les données démographiques de ses magasins… Ces données lorsqu’elles sont analysés par un organisme indépendant, permettent d’analyser le nombre de visites en magasins (Store Visits) et par conséquent juger de l'efficacité des campagnes drive-to-store générées par des applications comme Bonial.

 

A quoi servent les First Party Data ?

 

Prenons le cas d’un distributeur dont le but est d'optimiser ses campagnes publicitaires digitales. L’usage de telles données First Party Data, dans ce contexte, est particulièrement utile à l’amélioration de la performance marketing. La donnée First party collectée sur l’application mobile et le site Web de Bonial permettent aux distributeurs d’optimiser leurs campagnes avec une forte efficacité 

Il peut être très utile de réconcilier les First Party Data collectées sur Internet et dans le magasin.  

 

Exemples d’utilisation des First Party Data dans un cadre de publicité digitale 

 

Danone, par exemple, a atteint cet objectif avec des coupons de remise, distribués par Internet. Les informations étaient réconciliées à la caisse au moment où le consommateur venait déposer son coupon. L’annonceur était ensuite capable, grâce à ces coupons, de lier la visite Internet avec l'achat hors ligne. 

 

C’est aussi ce qu’a réalisé Géant Casino  en utilisant la First Party Data de Bonial pour optimiser ses performances sur Facebook. Cette démarche, recourant aux First Party Data de Bonial, a permis de maximiser la performance marketing de l’enseigne sur Facebook avec un taux de clic supérieur à 5 % (soit près de 4,5 % de plus que la moyenne des campagnes de distributeurs ciblées sur Facebook selon WordStream) avec un temps de lecture sur les catalogues virtuels à plus de deux minutes. Enfin, le nombre de visites en magasin a triplé (selon Nielsen) à l’issue de cette campagne. 

 

Envie d'en savoir plus ?

Recevez la newsletter Bonial France dès maintenant